Est-ce le bon moment pour renégocier son crédit immobilier ?

Depuis le début de l’année 2016, le taux immobilier a baissé en moyenne de 0,8 % au point d’atteindre des niveaux historiques actuellement. Pourtant, les personnes qui possèdent un bon profil peuvent espérer trouver des taux de credit immobilier encore plus bas chez les courtiers. Elles peuvent en effet souscrire un emprunt immobilier à 0,8 % sur 10 ans dans certains établissements, à moins de 1 % sur une période de 15 ans et légèrement supérieur à 1 % sur 20 ans.

Quid des personnes qui ont un crédit immobilier en cours ?

Ces taux intéressants s’adressent donc aux individus qui vont souscrire un credit immobilier. Et ceux qui ont déjà un prêt immobilier en cours peuvent penser qu’ils sont perdants. Pourtant, il existe une solution qui leur permet de faire des économies, avec comme principal argument cette baisse du taux immobilier. Il s’agit de la renégociation de crédit.

L’emprunteur se tourne vers l’établissement qui lui a accordé l’emprunt immobilier afin de revoir les conditions, compte tenu de la baisse des taux. Son objectif est de négocier avec lui afin que le banquier abaisse le taux de son crédit. Cela lui permettra soit de réduire le nombre de ses mensualités soit leur montant. Cependant, il est probable que la banque n’abaisse le taux du credit immobilier que d’un petit pourcentage. Et si elle accède à la demande de l’emprunteur, celui-ci devra en contrepartie réaliser un important sur un contrat proposé par l’organisme financier.

L’alternative à la renégociation

Si la renégociation d’un prêt immobilier n’a pas abouti avec son banquier, il est possible de se tourner vers les établissements concurrents. Ceux-ci pourront racheter l’emprunt auprès de la banque et souscrire un nouveau crédit chez eux. C’est ce que l’on appelle rachat de crédit ou regroupement de crédit.

Il est donc possible d’en profiter pour regrouper autour d’un seul crédit son emprunt immobilier avec son crédit automobile, son prêt personnel ou son crédit à la consommation. L’emprunteur n’aura plus à faire face qu’à un seul prêt, avec un taux unique et une seule mensualité.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *